Assurances

Si vous êtes domicilié en Belgique, il vous appartient en vertu des articles 1382 et suivant du code civil belge (il y a une équivalence dans chaque pays) de vous assurer pour les dégâts que vous occasionnerez aux tiers dans la cadre la pratique de l'équitation.

Cette couverture doit être valable tant chez vous, que dans un manège, aux écuries et surtout impérativement sur la voie publique.

En Belgique :

Article 1382 :
"Tout fait quelconque de l'homme, qui cause à autrui un dommage, oblige celui par la faute duquel il est arrivé, à le réparer"

L'article 1383 :
"Chacun est responsable du dommage qu'il a causé non seulement par son fait, mais encore par sa négligence ou par son imprudence."

L'article 1385 concerne plus particulièrement les animaux donc à fortiori les chevaux :
"Le propriétaire d'un animal, ou celui qui s'en sert, pendant qu'il est à son usage, est responsable du dommage que l'animal a causé, soit que l'animal fût sous sa garde, soit qu'il fût égaré ou échappé."

Vous avez la possibilité de vous assurez en tant que cavalier pour les risques corporels que vous pourriez subir lors d'un accident durant la pratique de l'équitation.

Cette assurance, bien que conseillée, semble facultative pour nombre de personnes.

Souvent les fédérations couvrent ce genre de risque, à vous de vous renseigner sur les clauses d'assurances comprises dans votre license.

N'oubliez pas que lorsque vous transportez, même à titre gracieux, le cheval d 'un ami, vous êtes responsable de ce qui arrive au cheval durant ce même transport.

N'oubliez pas de vérifier si le van est assuré lorsqu'il est dételé. En effet, un van en stationnement dont le frein à main lâche (par exemple) et qui occasionne des dégâts pourrait ne pas être couvert par votre assurance responsabilité civile automobile (véhicule tracteur). Souvent les vans ne sont assurés qu'accrochés au véhicule tracteur.

Le contenu n'est jamais assuré, donc vos chevaux ne sont pas couverts pour les périls du transports. Il s'agit là bien souvent de garanties complémentaires qu'il faut souscrire.